L’uretrite reste une inflammation de l’uretre, le plus souvent transmise lors tout d’un rapport sexuel.

L’uretrite reste une inflammation de l’uretre, le plus souvent transmise lors tout d’un rapport sexuel.

Contagieuse, elle majore le risque d’infection par le VIH et va rendre sterile. Comment l’eviter ? Quelles sont ses causes ? Ses symptomes ? Comment la soigner ?

Definition

L’uretrite est une inflammation de l’uretre, la voie qui conduit l’urine depuis la vessie jusqu’au meat urinaire, l’orifice via lequel sort l’urine ainsi que des glandes peri-uretrales. Cette inflammation reste de naissance infectieuse dans la plupart des cas, et elle fait alors partie des infections sexuellement transmissibles (IST). On denombre quelques germes a l’origine de l’uretrite comme le gonocoque ou les chlamydia. Cependant, signale le Dr. Georges Delamare, medecin generaliste «l’uretrite n’est souvent pas une IST et va survenir de maniere spontanee». Les uretrites representent un enjeu important de sante publique partout dans le monde, car elles seront frequentes, tres contagieuses et augmentent le risque d’infection par le virus de l’immunodeficience humaine (VIH) et sont une cause frequente de sterilite chez l’actrice. Chez l’homme, nos uretrites vont pouvoir provoquer une prostatite, qui sera egalement une cause d’infertilite.

• Uretrite non infectieuse

Quoique plus rares que l’uretrite infectieuse, des forme non infectieuses d’uretrite existent. Elles paraissent causees par une inflammation, une augmentation d’la taille une prostate ou une anomalie testiculaire ainsi que, plus rarement, des causes chirurgicales ou encore 1 cancer de l’un de ces organes. Le Dr. Delamare met egalement en vais garder contre «certaines confortables sexuelles telles que le soduretre, elle consiste a enfoncer des tiges, doigts, crayons ou autres dans le penis via l’uretre, superficiellement ou en profondeur, jusqu’a eventuellement chatouiller la vessie». L’absence de cause infectieuse doit neanmoins faire evoquer des diagnostics differentiels tels que : tumeur, irritation (spermicide, savon etc. ), vessie hyperactive, cystite interstitielle ou autres troubles d’une vidange vesicale. . Dans l’integralite des cas, un avis specialise aupres d’un urologue ou gynecologue s’impose alors.

• Uretrite gonococcique

L’uretrite gonococcique reste causee par une bacterie, le gonocoque (Neisseria gonorrhoeae ) appelee gonorrhee. C’est l’uretrite ma plus frequente. Elle se manifeste en general quelques temps apres la contamination qui possi?de probablement eu lieu i  l’occasion d’un rapport sexuel non protege avec un individu deja infectee. La gonorrhee peut etre associee a la seconde bacterie frequemment en cause, la Chlamydia (Chlamydia trachomatis) : cette forme mixte reste frequente et represente 25% des cas. C’est typiquement votre que l’on appelle la «chaude pisse» explique le Dr. Delamare.

• Uretrite non gonococcique

On parle d’uretrite non gonococcique (UNG) si votre gonorrhee a ete exclue : on va pouvoir trouver d’autres germes comme le streptocoque. Diverses UNG sont transmises au cours des rapports sexuels. Diverses causes sont possibles et, chez certaines individus, la cause n’est pas determinee. Cependant les infections nos plus frequemment responsables d’une UNG sont les infections a Chlamydia et a Mycoplasma genitalium, qui representent 20 a 70 % des cas. Les autres germes ou virus pouvant entrainer une UNG sont Trichomonas vaginalis, U. urealyticum, des adenovirus ou via des virus comme l’Herpes simplex types 1 et 2. Plusieurs bacteries responsables d’une infection des voies urinaires (reins, datingmentor.org/fr/sites-de-rencontre-en-espagnol vessie et uretre) ont la possibilite de aussi entrainer une inflammation de l’uretre. Enfin, une infection vaginale chez la femme, comme une mycose ou une vaginose bacterienne, pourra etre responsable d’une UNG chez le partenaire.

• Uretrite aigue

L’uretrite aigue est typiquement ce qu’on appelle la «chaude pisse» ou gonorrhee. Mes symptomes se manifestent 2 a 5 semaines apres le moment de l’infection chez l’homme. «Il convient de consulter en urgence» signale le Dr. Delamare.

Causes

Mes uretrites sont la manifestation la plus frequente des infections sexuellement transmises (IST). Notre transmission de l’agent ou des agents pathogenes s’fait par contact avec le penis, le vagin, la bouche ou l’anus d’une personne infectee, meme asymptomatique. J’ai contamination peut se Realiser aussi en l’absence d’ejaculation.

Symptomes

Chez l’homme, l’uretrite se manifeste via :

Schema de l’uretrite chez un homme (l’infection est localisee au meme endroit chez la femme sauf qu’elle n’a aucun prostate) © 123RF- Joshua Abbas

  • une douleur vive au moment en miction, ressemblant a des brulures (on parle communement de «chaude pisse»,
  • une irritation sur un plan du meat urinaire et des douleurs uretrales.
  • Un ecoulement avec le meat uretral, present plus frequemment le matin,
  • une pollakiurie (envie frequente d’uriner associee a une faible quantite d’urines emises)

L’actrice reste plus volontairement asymptomatique, ou passe inapercue car une cystite est associee. Mes symptomes seront :

  • d’envies frequentes d’uriner comme une cystite avec brulures ou douleurs a la miction
  • d’une sensation de pesanteur dans le bas ventre
  • de la inflammation et de demangeaisons par rapport i  la vulve et du vagin
  • d’ecoulements vaginaux anormaux
  • de la dyspareunie (c’est a dire de douleurs lors des rapport sexuels)

A noter : des atteintes extra-genitales non compliquees, pharyngees ou ano-rectales, pourront etre associees a l’uretrite ou une cervicite.

Diagnostic

Le diagnostic repose concernant votre interrogatoire du patient et sur un examen clinique et ainsi que sur des analyses d’urine et/ou de prelevements uretraux pour determiner la nature de l’agent pathogene et d’eventuelles resistances aux antibiotiques .

Cet examen microbiologique regroupe :

  • votre examen direct pour rechercher Neisseria gonorrhoeae et Trichomonas vaginalis ;
  • une mise en culture pour rechercher Neisseria gonorrhoeae et les autres bacteries ;
  • une PCR (reaction en chaine par polymerase) Afin de rechercher Chlamydia trachomatis ou Neisseria gonorrhoeae.

Soigner une uretrite chez la femme

«L’uretrite passe souvent inapercue chez la femme car il y a frequemment une cystite associee» explique le Dr. Delamare. Neanmoins, apres prelevements bacteriologiques Afin de examen direct et culture (1er jet urinaire, ecoulement uretral, gorge, cervico-vaginal), des antibiotiques adaptes vont i?tre prescrits. La patiente devra absolument prevenir ses partenaires et le port tout d’un preservatif est important.

Soigner une uretrite chez l’homme

Toute suspicion d’uretrite ou de cervicite devra etre confirmee par un examen microbiologique recherchant la presence de N. gonorrhoeae ainsi que C. trachomatis. Si la culture reste positive a N. gonorrhoeae un antibiogramme est indispensable Dans l’optique de verifier les eventuelles resistances aux antibiotiques. Le medecin prescrit un traitement antibiotique aussitot apres le prelevement. Le traitement recommande associe un programme anti-gonococcique avec ceftriaxone 500 mg en une injection IM et un traitement anti-chlamydia avec azythromycine 1 g per os en prise unique ou doxycycline 200 mg par jour en deux prises per os pendant 7 jours1.

Notre patient devra etre informe des risques de recontamination et Il semble indispensable qu’il previenne ses partenaires recents (2 mois precedents des premiers symptomes). L’examen, le depistage et le traitement des partenaires recents seront indispensables. Enfin, l’utilisation des preservatifs est essentielle. Tous les rapports doivent etre proteges durant les 7 jours qui suivent un traitement en dose unique ou jusqu’a Notre fin d’un traitement en plusieurs prises, ainsi, jusqu’a la disparition des symptomes.

Sin comentarios

Publicar un comentario